mercredi 2 septembre 2009

Historique des camionnettes Volkswagen

L’historique :

En 1950, Volkswagen lance un utilitaire de grand volume utilisant les principaux organes de la “Coccinelle”, moteur et suspension, et offrant un volume utile très grand pour l’époque, malgré le moteur arrière. Cette production deviendra une tradition dans la gamme de Wolfsburg. Le public donna très vite à cette famille de véhicules (les “type 2″) le nom du modèle le plus répendu : “Combi”.

En 1968, le type 2 fait peau neuve, nouvelle carrosserie plus vaste et plus moderne. Si la cylindrée a changé et si des freins à disques sont apparus, c’est en 1979 qu’est lancé un véhicule complêtement nouveau aux dimensions plus généreuses. Certes, il conserve un moteur flat-four à l’arrière mais il est disponible en 2 cylindrées, 1,6 litre et 1,9 litre mais la mécanique a quand même beaucoup évolué et le train avant est maintenant du type Mac-Pherson. Comme les précédents véhicules, le nouveau “Transporter” offre une gamme de carrosseries, fourgon tôlé, fourgon vitré, minibus 8 places, pick-up et pick-up double cabine.

T1
T2

Pour le millésime 1982, la gamme des “Transporter” s’enrichit avec un modèle Diesel. Il reprend le moteur 4 cylindres 1588 cm³, 50 CV de la “Golf” Diesel, en position longitudinale arrière. On reconnait ce modèle à la grille de calandre supplémentaire qui protège le radiateur.

En 1983, le moteur 1913 cm³ est remplacé par un flat-four de même cylindrée avec refroidissement par eau pour améliorer la robustesse et le silence. Comme le Diesel, il comporte un radiateur et une calandre supplémentaire à l’avant. Deux puissances sont disponibles : 60 et 78 CV.

Pour le millésime 1984, une boite de vitesse à 5 rapports est proposée en option et les minibus prennent comme nom “Caravelle”. En haut de la gamme 1985 VAG propose le “Caravelle Carat” avec moteur 1913 cm³, 90 CV (injection Bosch “L-Jetronic”). Son équipement est particulièrement luxueux : bouclier avant avec spoiler, 4 projecteurs (2 rectangulaires et 2 carrés) en remplacement des 2 phares ronds, jantes en alliage etc…

Au printemps 1985, la gamme s’élargit encore : moteur 112 CV sur la version “Carat” et un modèle 4×4 (Syncro) construit en collaboration avec la firme autrichienne Steyr-Puch.


T3 Minibus



T3 Caravelle Carat



T3 Syncro
Transporter Pick-up Double Cabine Syncro 16″



T4 Eurovan








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.